Pour nous joindre en France, merci de composer le 06 63 16 61 00

Trouver une date d'excursion

Ville
thème des ateliers
 

Visiter Marrakech

Marrakech, ville ocre, perle du sud, porte de sud, ville rouge ou encore El Bahja comme certain marocains l’appellent, est la quatrième grande ville du Maroc après Casablanca, rabat, Fès. Elle se situe au pied de la montagne d’Oukaimden qui fait partie de la chaîne montagneuse du Haut-Atlas qui abrite des pistes de ski (3200 mètres d’altitude). La station de l’Oukaimeden est située à 78 km de Marrakech.

Marrakech fut fondée en l'an 1062 par Youssef Ibn Tachfin, premier souverain de la dynastie Almoravide. On peut dire que la ville de Marrakech marie harmonieusement tradition et modernité. A côté de la ville moderne composée des quartiers Guéliz et Hivernage qui constituent aujourd'hui le centre-ville commercial créé par le protectorat français, se trouve la Médina ou la ville historique. La Médina de Marrakech abrite le plus grand souk traditionnel au Maroc, ainsi que la fameuse place Jamaâ El Fna, véritable théâtre en plein air inscrit par l’UNESCO en 2001 en tant que Patrimoine oral mondial, le premier du genre à l’échelle mondiale.

Epoque des almoravides

Marrakech fut fondée par la dynastie des almoravides en 1062 sous le règne de Youssef Ibn Tachfin et devint un centre politique, économique et culturel majeur de l'Occident musulman, régnant sur l’ensemble de l'Afrique du Nord mais aussi de l'Andalousie. De nombreuses mosquées et médersas furent construites. Marrakech prît le statut de centre commercial pour le Maghreb et l’Afrique noire. Des remparts furent également édifiés pour protéger la ville. Elle devint le Noyau, La capitale des almoravides. Après le décès de Youssef Ibn Tachfine, le pouvoir des almoravides s’affaiblit favorisant ainsi la naissance du mouvement de la dynastie almohade et son renforcement.

Epoque des almohades

En 1147, les almohades arrivent à entrer dans l'enceinte de la ville après un long embargo, et chassent les derniers almoravides de Marrakech. La quasi-totalité des monuments furent détruits, en particulier les mosquées, les almohades estimant les almoravides n’étaient pas des vrais musulmans et que les mosquées qu’ils avaient construites n’étaient pas conformes aux prescriptions de la religion (en particulier, l’orientation des mosquées en direction de la Kaaba). Les almohades se mirent à construire des palais ainsi que des édifices religieux, comme par exemple la Koutoubia (mosquée) dont on sait qu’elle fut construite sur les ruines d'un ancien palais almoravide.

A leur tour, les Almohades furent battus et chassés de la ville de Marrakech par les Mérinides en 1269, et la ville perdit alors son statut de capitale du royaume au profit de la ville de Fès.

Epoque des saadiens

En 1472, le Maroc se trouve coupé en deux : au sud existe une nouvelle dynastie, les Saadiens ; au nord du territoire, le royaume de Fès que l’on appelle aussi Sultanat wattasside.

En 1524, la dynastie saadienne se rend maîtresse de Marrakech, et la ville redevient la capitale du royaume, atteignant rapidement son apogée. Marrakech est alors embellie ; les monuments en ruine alors restaurés et de somptueux palais sont édifiés.

Epoque alaouite

Vers 1659, la dynastie alaouite arrive au pouvoir après les conflits proclamés entre les fils du sultan Saadien Ahmed al-Mansur Saadi et emportés par une épidémie de peste. Ahmed Ben Abdallah, souverain alaouite et roi itinérant, ne choisit pas de capitale particulière, bien qu'il se fit construire un grand palais à Rabat, lui conférant le rang de capitale impériale. Il résida pourtant souvent à Marrakech.

Ateliers Ailleurs Facebook

Nous contacter




* Contrôle anti-spam (recopier l'image ci-dessous) :

Livre d'or

  • Cours de cuisine marocaine : COUSCOUS AUX OIGNONS CONFITS - Thea W., le 01/07/2016
    ​This was an amazing experience from the very start where we were collected from our hotel. Our guide was fantastic and we learned so much about cul ...
  • Stage poterie : moulage et tournage - Isabelle F., le 25/07/2016
    Un excellent moment passé avec Hafsa et Mohammed. Hafsa a su traduire et nous assister pendant toute cette matinée. Mohammed nous a fait partager sa ...
  • Stage mosaïque : zellige et zellige gratté - Francesca C., le 18/05/2016
     Merci beaucoup pour cette experience elle restera dans nos cœur…La gentillessa delle persone e la professionalité mi hafotto possarre delle ...

Atelier coup de coeur

Broderie

Cotons aux couleurs éclatantes ... douceur des matières naturelles ... tout en menant des actions sociales, l’association Al Kawtar fait renaître la broderie traditionnelle marocaine


Ateliers d'Ailleurs - tél 00 212 (0)6 72 81 20 46