Pour nous joindre en France, merci de composer le 06 63 16 61 00

Trouver une date d'excursion

Ville
thème des ateliers
 

Visites Marrakech

La visite de la Koutoubia à Marrakech

Son appellation originaire était mosquée des koutobyine (libraires) car vers les XIIème et XIIIème siècles, des marchands de livres avaient leurs commerces à proximité directe de la Mosquée.

Cette tour carrée en pierre de taille finement travaillée culmine à une hauteur de 77 mètres de haut. Elle est visible à plus de 25 km grâce à son lanternon. Les façades supérieures du minaret de la Koutoubia sont décorées de carreaux de céramique formant des ornements différents sur chaque face. La mosquée des libraires conserve un magnifique minbar datant de 1137, réalisé à Cordoue pour une autre mosquée.

Le palais Bahia à Marrakech

Ce fameux palais porte le nom de l’épouse favorite de Ahmed ben Moussa dit Ba Hmad (1841-1900), grand vizir du sultan Alaouite Moulay El Hassan. Ba Hmad avait quatre épouses et vingt quatre concubines qui logeaient au palais. La construction de ce palais remonte à la fin du XIXe siècle et dura 10 ans, engendrant un véritable chef d’œuvre. Comme la plupart des palais arabo-andalous, il renferme de beaux jardins, des patios, des riads plantés de cyprès et de plantes rares, des fontaines et des vasques splendides, la tout formant un véritable labyrinthe. Le palais contient cent cinquante chambres à caractère oriental, une grande variété de dessins en bois de cèdre. Des couleurs naturelles ont été utilisées : le jaune provient du safran, l'orange du héné, le rouge du coquelicot et le bleu d'une fleur particulière originaire du Moyen Atlas. Le bâtiment, presque uniquement constitué d’un rez-de-chaussée avec un seul appartement au premier étage, le menzeh, s'étend ainsi sur huit hectares. Sous le protectorat, le général Lyautey en fit son domicile

Le palais Badii à Marrakech

Après la bataille connue sous le nom de Bataille des Trois Rois, le sultan saadien Ahmed al-Mansur Dhahbî décide à la fin du XVIe siècle d’édifier le palais El Badii pour célébrer la victoire sur l'armée portugaise en 1578. La construction dura de 1578 à 1603. Le palais El Badii fut construit avec des matériaux rares et précieux rapportés du monde entier qui furent utilisés pour décorer les 360 pièces du complexe princier. A l'époque, ce palais attira la convoitise de bien des rois, qui savaient que "celui qui le possédait, possédait le pouvoir, et celui qui le perdait, perdait le pouvoir". Le palais fut détruit sur l’ordre du grand souverain Alaouite Moulay Ismail. Jaloux, Moulay Ismaïl le démolit et transféra les matériaux (or, onyx et marbre d’Italie) dans ses résidences de Meknès. Aujourd’hui, ce n’est plus qu’une vaste esplanade avec des bassins planté d’orangers entourés de hautes murailles sur lesquelles nichent les cigognes. Mais la visite reste impressionnante.

Les Tombeaux saadiens à Marrakech

Les tombeaux saadiens sont situés à côté de la grande mosquée de la Kasbah. Le sultan Moulay Ismaïl avait demandé que soient détruits toutes les constructions bâties à l’époque de la dynastie saadienne mais il n’osa pas détruire les fameux tombeaux. Il demanda simplement à ce que l’entrée en soit murée. Le secret demeura bien gardé jusqu’en 1917, date de la redécouverte de l’emplacement des tombeaux saâdiens. Les tombeaux saadiens datent de l'époque du grand sultan Ahmed al-Mansur Saadi. L’édifice abrite les corps d'une soixantaine de saadiens, dont Al-Mansour, et sa famille. Le mausolée est composé de trois salles. La plus prestigieuse est celle des douze colonnes. Cette salle abrite la tombe du sultan fils Ahmed El Mansour. Au milieu s'étendent des jardins fleuris décorés de marbres et de coupoles colorées où se trouvent des soldats et serviteurs et le jardin de la nécropole.

La médersa ben youssef à Marrakech

Bâtie sur un des côtés de la vieille mosquée d’Ali Ben Youssef, elle est l’un des monuments les plus prestigieux de Marrakech. Pour certains, elle aurait été édifiée vers 1570 par les saadiens et restaurée en 1950 ; pour d’autres, elle aurait été fondée par le sultan mérinide Abou Alhassan et restaurée par Molay Abdellah. C’est l’une des plus grandes Madrasas du Maghreb, véritable foyer d'accueil pour les étudiants dans diverses sciences. Elle disposait de 132 chambres destinées aux étudiants non originaires de Marrakech et pouvait accueillir jusqu'à 900 étudiants. La medersa ben Youssef a une forme presque carrée. Ses caractéristiques en font l’un des plus beaux édifices de l’époque saadienne : des murs robustes, des lignes fortes, un plan parfait, un décor peu chargé, une répartition harmonieuse.

Ateliers Ailleurs Facebook

Nous contacter




* Contrôle anti-spam (recopier l'image ci-dessous) :

Livre d'or

  • Stage poterie : moulage et tournage - Romaric S., le 02/07/2016
    Nous avons adoré la métaphore " tout fonctionne en couple, mâle et femelle quelque soit la création" Cet artisan est tres intelligent communiquant ...
  • Stage mosaïque : zellige - Beatrice B., le 11/05/2016
    Ce stage m’a vraiment permis de comprendre le travail du zelige et je ne regarderai plus jamais une table ou un autre élément avec le regard d’a ...
  • Cours de cuisine marocaine :TRIDE - Aurélie M., le 2010-05-19
     Bravo à ateliers d’ailleurs pour l’organisation et merci à Mohamed (prononcé à la marocaine !!) de nous avoir accompagné dans cette ave ...

Atelier coup de coeur

Bijouterie

Or, argent, cuivre... bijoux ethniques, d'inspiration berbère... splendeurs de la bijouterie citadine ... quelques heures pour réaliser votre propre création


Ateliers d'Ailleurs - tél 00 212 (0)6 72 81 20 46